Mederic Turay, quintessence de la beauté africaine

19/12/2017

Incroyable parcours que celui de ce street-artist passionné d’art, de chant et de danse (…). A 4 ans seulement, cet ivoirien dévoile déjà sa fibre artistique en imitant des peintres célèbres tels que Pablo Picasso, Basquiat ou Salvadore Dali. Il grandit aux USA à Washington où il se passionne pour le rap et le RNB. En 1995, de retour à Abidjan, il revient à ses anciens amours et entame des études d’arts plastiques. Cinq ans plus tard, il brille par sa singularité et remporte plusieurs prix, notamment celui de «Meilleur Jeune Plasticien Artiste d’Afrique de l’Ouest». Mederic ne délaisse pas pour autant la musique. En 2003, il sort son 1 er album « Ma route est longue » qui lui vaudra une  nomination aux MTV Awards. Mais le public finira par découvrir son autre talent caché, celui de plasticien hors-pair. Ses peintures chatoyantes aux  figures géométriques séduiront amateurs et   collectionneurs à travers le monde, de Paris à New York, où il expose régulièrement.

Sa signature ? Un mariage de sculpture et de peinture alliant matériaux traditionnels (tels que le bois, les cauris, les toiles superposées) et techniques modernes à l’aide de peinture acrylique.  Il se décrit lui-même néo-expressionniste avec une fusion du street Art. Dans ses œuvres, il  raconte l’Afrique à travers une rhétorique de  métaphores où le signe se nourrit d’illusions. Aujourd’hui, à 37 ans, l’artiste compte à son actif pas moins de cent-soixante-sept œuvres et quatorze distinctions. Après avoir fait un passage remarqué au Musée Mohammed VI de Rabat, ne manquez pas l’expo inédite de ses sculptures pop à la galerie 38 de Casablanca en novembre prochain.